Forum rpg basé sur un univers fantastique et contemporain original.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ninlil Ninurta
Vampires Bimariens
avatar

Féminin Messages : 200
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Sam 15 Mai - 11:51

- La situation du topique dans le temps : Le sujet se situe début mars.
- La Météo : 10°C à Paris, venteux.
- Heure : 19h50
- Langue principale du rp : Le français.

Spoiler:
 

La jeune femme avait prit le métro pour se rendre jusqu'à ce bar dont elle avait entendu parlé via certaines connaissances et qu'elle avait déjà visité deux fois auparavant. Ne sachant pas trop ou aller ce soir-là, ses pas l'avaient simplement mené dans cet endroit souvent fréquenté par des étudiants dont les locaux universitaire n'étaient pas bien loin de là. Son quartier était certes plus animé lorsque le soleil se couchait mais elle souhaitait surtout trouvé un peu de calme et pourquoi pas quelqu'un de nouveau à qui parler.
Oui, Ninlil était une pipelette et le premier quidam venu lui adressant la parole était le bienvenue à sa table ... à vrai dire, les humains actuels la fascinaient et la désespéraient à la fois : ils étaient un si profond mélange de connaissance en vrac, de superstitions profondément encrées et de bon sens parfois si illogique qu'elle en perdait son Mésopotamien.

Peut-être était-ce l'époque qui voulait ça cependant elle les trouvait si compliqué : leurs problèmes se bornaient à leur "pouvoir d'achat", "hausse des impôts" et "trou dans la sécu" ... ces notions lui échappaient hélas passablement, surtout la première quand elle pensait qu'elle, à son époque de vie véritable, le pouvoir d'achat se résumait à des caravanes qui parfois n'arrivaient jamais parce qu'elles avaient été attaquées par des brigands ou bien une armée ennemie quelconque. Elle ne pourtant aucun jugement : à d'autres époques d'autres problèmes .... mais ces problèmes ne lui semblaient pas tellement évidents et elle n'en comprenait pas l'entierté de la portée.

Lorsqu'elle entra dans la salle, poussant la porte du Wilson, elle avait encore les joues légèrement rosie par le fait qu'elle avait prit le temps de s'abreuver avant de venir; ce petit effet avait également plus d'impact grâce au fond de teint associé à un maquillage discret qu'elle s'était fait avant de partir. Ninlil savait qu'elle pouvait paraître parfois légèrement statufiée, aussi prenait-elle le soin de tenter de se maquiller de manière naturelle afin de se redonner des couleurs avant de sortir.

Elle se tint un léger instant de doute devant la porte le temps de chercher des yeux un endroit ni trop exposé ni complètement reclus indiquant "je suis parfaitement associable, veuillez vous tenir éloigné de ma misérable personne". Elle trouva son bonheur tout de suite : une table deux personne en face du bar à côté de la fenêtre et s'y rendit d'un pas léger. Enlevant son manteau, elle prit tranquillement place et fit semblant de porter un grand intérêt à la carte des boissons présente sur la petite table assidument astiquée. Un serveur finit par venir s'enquérir de ce qu'elle désirait.

"Un café macchiato s'il vous plait."

Ce détail réglé, elle sortit un petit calepin de son sac et l'ouvrit à une page ou une grosseur était visible : cette grosseur n'était rien d'autre qu'un stylos bic qu'elle avait glissé là comme marque-page. Sur la page s'étalait une belle écriture comme on en trouve sur certaines enluminures du VIIIe siècle dont les minuscules laissaient transparaître du latin pour quiconque pouvait reconnaître cette langue ancienne peu étudiée de nos jours : Ninlil avait en effet 23 siècle de retard en ce qui concernait la façon d'écrire, la langue d'écriture ainsi que l'orthographe, etc... elle avait apprit à une époque et avait pensé que l'écriture était une valeur sûre qui ne changerait pas, son latin était donc parfait à l'écrit comme à l'oral mais si vous essayiez de lui demander la traduction en français vous aurez à faire aux tournures "vieux français" ainsi que tout ce qui peut bien allez avec.

Elle relut donc ses notes pendant que son petit serveur lui apportait son café tout en mordillant distraitement son stylos : elle travaillait sur de petits parallèles à travers les siècles sur deux choses qu'elel considérait comme étant une abération : le fait de devoir annoncer "travailler plus pour gagner plus" sans que ça paraisse évident à autrui, ainsi que sur le let motive "métro, boulot, dodo" ... elle recommença à griffonner tout en laissant trainer ses oreilles sur les conversations pas trop éloignées d'elles.
Revenir en haut Aller en bas
Anéa Hawk
Magicien - Intervenant du bureau - Modérateur.
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27


MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Lun 17 Mai - 2:35

Spoiler:
 


3 jours.
3 jours sur une mission de routine.
Je n'avais qu'une hâte, c'était de rentrer chez moi et dormir.
Je déteste les missions soit disant trop facile. Car ce n'est jamais le cas.
Ici, en l'occurrence, cela paraissait facile. Sur le papier.

Lors de la pleine lune, un Loup-garou, comme beaucoup d'autres, avait dut se transformer. Ors, cette fois-ci, un SDF l'avait vu et c'était enfui.
La Société m'a envoyé pour l'intercepté, car j'étais l’agent le plus proche.
Ors, il s'avère très difficile de trouver un SDF dans une grande ville.
Avec 4 autres agents, nous avons ratissés Paris pour retrouve cet homme.
Mais nous avons fini par le trouver, et grâce à l'un des magiciens de la Société, nous lui avons effacé la mémoire.

Maintenant, je me prenais un petit verre dans un bar, tout près de chez moi, afin de me détendre un peu.

Je m’amusais à regarder les autres clients, préoccupés par leurs soucis. Ils n'ont aucune idée du monde qui les entours.

Soudain, je remarquai une femme assise à une table, seule.

Elle donnait l'impression d'être pommé. Et malgré sa discrétion, elle attirait l'attention.
De plus, elle paraissait, comment dire, spécial. Pas humaine.
Grâce à mon entrainement, je peux déterminer son espèce.
Vampire.

Je ne savais pas qu'il y en avait dans le coin.

Je décidai de l'aborder.
Je m’assis à sa table.

"Bonjours. Vous ne paraissez pas être du coin. Vous avez besoin de quelque chose?"
Revenir en haut Aller en bas
Ninlil Ninurta
Vampires Bimariens
avatar

Féminin Messages : 200
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Lun 17 Mai - 9:48

Cela faisait environ une dizaine de minutes que Ninlil griffonnait sur son petit calepin, raturant parfois ce qu’elle avait écrit pour recommencer ou tout simplement restructurer une idée. Son petit projet lui semblait bien entamé en tout cas lorsqu’une voix féminine la sortie de son petit apparteid pour s’adresser à elle.

Anéa a écrit:
"Bonjour. Vous ne paraissez pas être du coin. Vous avez besoin de quelque chose?"

L'ancienne humaine releva ses yeux de ses écrits et vit une jeune femme rousse face à elle, un petit sourire désuet se dessina un instant sur ses lèvres à la question qui lui était posée. Que devait-elle répondre à cela ? Ses yeux se perdirent une seconde sur les personnes présentes dans la salle : des français "pures souches" bien sur, mais aussi également quelques représentant d'Afrique du Sud ou du Maghreb, pas mal d'anglais également ainsi que de pays dont elle ne pouvait être sure à cent pour cent ... la mixité sociale et ethnique parisienne étant réputée, elle choisit une autre solution à répondre à l'intéressée qui s'adressait à elle.

" Je ne vous est jamais vu non plus dans les parages chère demoiselle, cependant c'est seulement la troisième fois que je viens alors ... "

Son sourire se fit plus franc, beaucoup moins hésitant, faut dire qu'elle avait réussit à trouver une réponse qui lui semblait pas trop hors contexte .... et, après tout, la femme face à elle pourrait être d'une compagnie certaine, chose qu'elle était venue rechercher à la base.

" J'étais également venue pour me trouver un peu de compagnie, si le cœur vous en dis ... "

Elle prit garde en repoussant doucement du pied la chaise face à elle afin de laisser la possibilité à Anéa de s'asseoir si elle le décidait ... ou alors d'expliciter sa question première dont le sens avait peut-être échapper à Ninlil finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Anéa Hawk
Magicien - Intervenant du bureau - Modérateur.
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27


MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Mar 18 Mai - 21:13

J’acceptai son invitation, et m’asseyais devant elle. Puis j’étudiai un peu mon interlocutrice.
Elle n’était pas grande. Mais son visage m’attira l’attention. On ne pouvait lui donner d’âge, elle paraissait jeune, vers 25 ans. Mais son langage corporel indiquait clairement une intelligence très développée, et elle dégageait une certaine sagesse.

" Pardonnez-moi de vous déranger.
Je suis du cartier, et je ne vous avais jamais vu ici avant. D’ailleurs, je n’avais jamais vue de gens comme vous ici."

Là, mon métier d'Intervenante reprit malgré moi le dessus, comme un réflexe.
"
Je dois vous prévenir, vous attirez un peu trop l’attention sur vous.
Particulièrement par le fait que vous faites tout pour ne pas attirer l’attention.
Vous vous asseyez dans un coin, seul, et vous commencez à regarder tout le monde, tout en écrivant sur un calepin.
Les gens de passage ne vous remarqueront pas. Mais je connais des habitués qui vous ont déjà repérés.

Donc, au risque de paraitre menaçante, mais que faites-vous ici ? "


Tout en parlant, j’observai les réactions de mon interlocutrice. Je m’attendais à de la colère, ou bien de la peur. Mais absolument pas au grand sourire qui s’affichait sur son joli visage…
Revenir en haut Aller en bas
Ninlil Ninurta
Vampires Bimariens
avatar

Féminin Messages : 200
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Mar 25 Mai - 7:56

[HRP : Désolée pour le temps de réponse, j'avais un exam à préparer ^^]

Sa jeune interlocutrice - jeune parce qu'il n'y avait guère de personne plus vieilles qu'elle, donc, tout le monde lui paraissait à l'âge du berceau - finit par s'asseoir face à elle ce qui ravit notre vampire qui se dit qu'un peu de compagnie était préférable à une foule de notes qui ne lui serviraient qu'à elle et qu'elle ne relirait probablement jamais ... quoiqu'à une période elle avait pensé en faire une compilation pour le vendre mais avait abandonné à l'ouverture du premier calepin qu'elle avait eu : travail trop fastidieux, trop sérieux également pour elle peut-être ...

Anéa a écrit:
" Pardonnez-moi de vous déranger.
Je suis du quartier, et je ne vous avais jamais vu ici avant. D’ailleurs, je n’avais jamais vue de gens comme vous ici."

Ninlil ne répondit rien et le petit sourire chaleureux sur ses lèvres ne bougea pas, cependant elle commençait plus ou moins à comprendre ce que cette jeune femme semblait insinuer et la vampire devait avouer que la situation devenait un brin excitante ... Anéa avait de la chance que ses premiers appétits étaient passés depuis déjà quelques siècles, sinon elle aurait très bien pu être traquée par la vampire ... las ! Ce n'était plus de son âge et il aurait fallu que le jeu en vale la chandelle .... si Tiziano avait été là ça aurait été si follement drôle ... que d'amusements en perspective. Elle secoua cependant sa longue crinière, la remettant en partie en place avec le bout de ses doigts : pour une fois qu'elle rencontrait quelqu'un semblant intéressante elle n'allait pas la traiter comme une souris de laboratoire.
Se idées en étaient-là alors que son interlocutrice reprenait la parole.

Anéa a écrit:
" Je dois vous prévenir, vous attirez un peu trop l’attention sur vous.Particulièrement par le fait que vous faites tout pour ne pas attirer l’attention. Vous vous asseyez dans un coin, seule, et vous commencez à regarder tout le monde, tout en écrivant sur un calepin. Les gens de passage ne vous remarqueront pas. Mais je connais des habitués qui vous ont déjà repérés. Donc, au risque de paraitre menaçante, mais que faites-vous ici ? "

¤ Menaçante ? Mes crocs face à ses bradillons ? ¤

Les paroles d'Anéa firent sourire un peu plus Ninlil à l'intérieur d'elle-même. Elle avait perdu en vitesse avec l'âge, cependant la force était toujours bien là, puissante et vampirique ... mais le cran de cette petite lui plut tout d même : les êtres humains étaient toujours un ravissement pour elle et c'était devenu si rare de tomber sur des personnes un peu courageuse.
Elle fit cependant la personne qui prenait au premier degré ce qu'on lui disait : Anéa ne pouvant lançant à travers un lieu plein de monde qu'elle était une vampire après tout ... ni lui faire quoique ce fut, aussi tenté qu'elle puisse quelque chose.

" Chère mademoiselle, je me suis mis à cet endroit précis afin de justement être au plus proche de l'action générale et de pouvoir en saisir toutes les nuances ... n'avez-vous jamais vu un écrivain en plein travail d'étude ? "

La mésopotamienne se fit brièvement la réflexion qu'après tout elle avait toujours été un peu historienne dans l'âme : cela faisait, après tout, des décennies entières qu'elle notait tout ce qui l'intéressait et que, plusieurs notes de ses calepins tenaient plus à 'anecdotes de vie communes que de hauts faits historiques, même si les deux étaient bien présents .... écrivaine ... ça pourrait lui faire un métier sympa tien ...
L'aplomb et le naturel qu'elle mettait dans sa réponse aurait fait que quasiment n'importe qui aurait commencer à douter. Elle se mit à rire pour le reste de la phrase de Anéa d'un petit rire gentil et amusé.

" Bien sur que l'on m'a remarqué, plusieurs personnes sont déjà venues me parler les fois dernières et, ma foi, mes soirées ce sont finies en plaisantes discussions et mon œuvre n'a, par la même ocassion, pas beaucoup avancée."
Revenir en haut Aller en bas
Anéa Hawk
Magicien - Intervenant du bureau - Modérateur.
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27


MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Mar 25 Mai - 23:14

A peine avais-je dit cette phrase que je le regrettais presque aussitôt. Je n'avais pas le droit de l'agresser comme ça. C'était assez risqué de chercher un vampire. Je décidai donc de m'excuser.

"Pardonnez-moi. Ma pensée a dépassée ma raison. Mon job est de me méfier des gens. Alors il m'arrive d'avoir certains "réflexes".

Avec du recule, je me rendais vraiment compte que je m'étais mal comporter. Je décidai donc de changer de sujet.
Malgré tout, je ne pus m'empêcher de remarque ses incisives saillantes au moment où elle me répondit.

"Je me doute bien que vous sachiez vous défendre. Mais moi aussi. ET je crains que des innocents soient blessés.

Mais vous me dites que vous êtes écrivain. Vous écrivez un livre sur les habitués des bistrots, ou bien sur la société humaine en général?"


Je préférai ne rien lui dire sur moi et mes "aptitudes". On ne savait jamais.
Comme le disait un de mes instructeurs, il faut toujours garder un atout dans la manche.
Revenir en haut Aller en bas
Ninlil Ninurta
Vampires Bimariens
avatar

Féminin Messages : 200
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Jeu 27 Mai - 10:11

Anéa a écrit:
"Pardonnez-moi. Ma pensée a dépassée ma raison. Mon job est de me méfier des gens. Alors il m'arrive d'avoir certains "réflexes".

Ninlil accepta d'un sourire plus esquissé les excuses de cette jeune femme, après tout, elel ne savait pas trop comment cette dernière avait bien pu deviner sa nature de vampire, en tout cas, elle devait lui faire l'effet d'une dangereux prédateur assoiffé de sang ... et dire qu'elle avait toujours prit garde à ne tuer personne ...

Anéa a écrit:
"Je me doute bien que vous sachiez vous défendre. Mais moi aussi. ET je crains que des innocents soient blessés.
Mais vous me dites que vous êtes écrivain. Vous écrivez un livre sur les habitués des bistrots, ou bien sur la société humaine en général?"

Des innocents ? Cette jeune fille ne devait pas connaître la plupart des humains : beaucoup avait tout de même un mauvais fond malgré le fait que Ninlil les avait toujours beaucoup aimé elle avait cependant vu les plus bons des hommes devenir les pires des scélérats.
Elle passa sur la première phrase de Anéa, jugeant infécond de partir dans une grande discussion pour savoir qui était la plus forte de s deux ou la plus capable de se défendre et répondit plutôt à la deuxième question qui lui paraissait lus adéquate à apaiser l'atmosphère.

" Un peu l'un, un peu l'autre. J'écoute des brides de conversations et les tournes à ma manière, réfléchissant dessus, c'est très intéressant de voir les différents points de vues que peuvent avoir les gens en fonction de leur éducation, origines, milieu social ... " Elle marqua un petit temps d'arrêt puis demanda à son tour. "Et vous, vous n'étiez pas venue pour moi vu votre façon de vous comporter ... ?"

Elle parlait du fait que Anéa était entrée, assise puis l'ayant vu était venue la voir, Après tout, elle n'était surement as la seule à avoir envie de se détendre.
Revenir en haut Aller en bas
Anéa Hawk
Magicien - Intervenant du bureau - Modérateur.
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27


MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Ven 28 Mai - 1:32

C'est vrai que avec un peu de recule, je me rendais compte qu'elle n'était pas la seul à avoir eut un comportement étrange.

"Mon boulot. Voila la cause de ma fatigue. Et j'étais venu ici pour me changer les idées et, à la rigueur, trouver de la compagnie.
Et on peut dire que d'un certain point de vue, j'en ai trouvé."


Je continuais de sourire. Au moins, j'avais trouvé de quoi me changer les idées.
Soudain, je me rendis compte que les présentations n'avaient pas été faites.

"Au fait, moi c'est Anéa. Et vous?"

Dehors, la nuit était tombée. Mais à Paris, la vie ne s'arrêtait jamais.
Dans le bar, les gens allaient et venaient, excepté les piliers de bar, évidement. Ceux-là, je voyais les même chaque fois que je venais. J'aimais la tranquillité de ce lieu, et surtout parce que, en temps normal, il n'y avait rien pour me rappeler mon boulot.

Enfin, les soirs habituels.
Parce que là...

C'était la première fois que je voyais un de mes "clients" dans cette région de Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Ninlil Ninurta
Vampires Bimariens
avatar

Féminin Messages : 200
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Sam 29 Mai - 9:26

Ninlil écoutait maintenant avec attention ce que lui disait son interlocutrice qui s'ouvrait doucement telle la paquerrette à l'aube d'une journée ensoleillée. La vampire aimait particulièrement écouter la vie des gens, peut-être cela lui rappelait entre autres les soucis qu'elel pouvait avoir de son vivant ? Il était vrai que maintenait qu'elle était vivante elle n'en possédait plus de réels et donc cette partie de vie était devenue insouciante et impensée pour sa part.

Anéa a écrit:
"Mon boulot. Voila la cause de ma fatigue.

"Vous entrez dans le schéma un peu caricaturées de "métro/boulot/dodo" ou bien sagit-il d'un poste à responsabilités élevées ne vous laissant pas beaucoup de temps pour vous ?"

Les femmes de ce siècle avait tout de même fait des progrès au niveau égalité des sexes ainsi qu'accession à des rôles clefs, Ninlil en était d'ailleurs ravie. A son époque elle avait toujours trouvé anormal d'être traitée un peu de manière moindre juste parce qu'elle n'était pas du bon sexe comme on pouvait le dire. Elle ne s'était cependant jamais révoltée : qu'aurait pu telle faire à une époque ou tout le monde trouvait ça normal ? S'en aller, fuir ? Elle serait probablement définitivement morte ou vendue comme esclave - voir comme prostituée - par un marchand passant par là si ce n'était pire ... non, à son époque, on ne pouvait aisément se révolter contre sa condition.

Anéa a écrit:
Et j'étais venu ici pour me changer les idées et, à la rigueur, trouver de la compagnie.
Et on peut dire que d'un certain point de vue, j'en ai trouvé."

" Vous pouvez en effet, sachez que votre compagnie est très agréable. Qu'avez vous l'habitude de faire habituellement pour vous détendre ?

Les humains avaient tous une façon particulière pour se détendre : certains sortaient au ciné, au théâtre, ou tout autre lieu culturel d'autre choisissaient plutôt des lieux festifs comme les boites de nuits ou bien les concerts, certains se faisaient une soirée repas-télé ... cela la rendit légèrement nostalgique : elle se rappelait les longues soirées pendant lesquelles seuls les hommes parlaient, accompagnés parfois au son de son cher instrument de musique. Sa vie humaine avait été si monotone et scandée par les travaux des champs, les enfants, la nourriture, la survie quotidienne et le devoir filiale et maritale ... oui, sa vie lui avait semblé parfois bien longue de son vivant par rapport au fait que maintenant qu'elle était immortelle - ou presque - le temps semblait passer à bâtons rompus ...

Anéa lui posa une question à laquelle Ninlil menti sans trop de remords, Anéa semblait tout de même un peu trop en savoir au gout de la vampire qui référait ne pas prendre de risque .... après tout, c'était bien la première fois qu'un humain la reconnaissait et pourtant elle faisait tout pour que son statu vampirique reste bien secret ...Elle choisit de prendre un prénom italien puisque souvent on la prenait pour une italienne, voir une espagnol, rarement on lui attribuait des origines orientales ... il était vrai que les flux d'immigrations étaient t'elle que les orientales ne ressemblaient plus au type que Ninlil représentait et ses traits étaient beaucoup plus considérés comme "occidentaux" comme on le disait maintenant.

Anéa a écrit:
"Au fait, moi c'est Anéa. Et vous?"

" Enchantée Anéa, je me nomme Allegra"

Ce prénom était un très vieux prénom italien et elle savait que ces derniers avaient tendance à donner à leur enfant le nom de leur ancêtre, cela pourrait coller avec le prénom, son physique et le léger accent qui venait parfois se remettre dans ses paroles. Il était très rare de l'entendre mais certains mots presque identiques que ceux mésopotamiens lui échappaient parfois avec un accent étrange que les gens pensaient venu du sud ... ce qui l'arrangerait en cas de dérapage verbval.
Revenir en haut Aller en bas
Anéa Hawk
Magicien - Intervenant du bureau - Modérateur.
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27


MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Dim 6 Juin - 21:06

Allégra. Ce prénom lui allait assez bien, vu que l'un comme l'autre (le prénom et la femme) semblait avoir des origines méditerranéennes communes.
 
Mais sans que je puisse savoir pourquoi, je sentais que quelque chose clochait. Mais je préférai ne pas m'attarder dessus, me doutant que j'aurai la réponse un jour.
 
« Très bien, Allégra. Enchantée de vous rencontrer. »
 
Concernant la question de la vampire sur mon boulot, je préférai être prudente, et ne pas lui en dire trop.
 
« On va dire que j'ai un job avec un certain nombre de contraintes, mais ponctuelles. J'ai des périodes tranquilles, et d'autres plus tendues. Mais je devrai bientôt avoir des vacances. »
 
A la façon dont mon interlocutrice me questionnait, je sentais, en plus de la curiosité humaine classique, une façon de m'analyser, d'étudier mon comportement. Mais aussi, et cela je m'en doutais depuis le moment où je lui en avais parlé, elle voulait savoir comment j'avais reconnu sa vrai nature. Mais je préférai ne rien lui dire, je voulais m'amuser, non pas à ses dépends, mais par curiosité, pour voir jusqu'où elle osera me questionner.
 
« En général, pour me détendre, je retrouve des amis, je vais voir un film ou bien je lis un bon livre. Et vous? »
 
Revenir en haut Aller en bas
Ninlil Ninurta
Vampires Bimariens
avatar

Féminin Messages : 200
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Jeu 17 Juin - 10:38

Anéa Hawk a écrit:
« Très bien, Allégra. Enchantée de vous rencontrer. »

La "jeune" vampire acquiesça d'un petit signe de tête, la façon qu'avait les humains actues de se présenter lui semblait toujours .... "crue", elle avait l'habitude de se présenter avec une certaine généalogie "fille de ..." "femme de ..." "né à ..." et le fait d'oblitérer délibéremment ce genre de choses lui semblait très particulier, comme si les humains actuels semblaient vouloir gommer une partie de leur origine ... ou la renier peut-être ? Ou bien tout simplement elle commençait à se faire trèèèèès vieu jeu - ce qu'on pouvait aisément lui pardonner vu son très vieil âge, mamie ayant été élevée dans des principes particulièrement stricts.

Anéa Hawk a écrit:
« On va dire que j'ai un job avec un certain nombre de contraintes, mais ponctuelles. J'ai des périodes tranquilles, et d'autres plus tendues. Mais je devrai bientôt avoir des vacances. »

" Je vois ... "

Elle préférait ajouter quelque chose à la phrase d' Anéa pour ne pas paraitre grossière ou simplement avoir l'air de rien n'en avoir à fiche : il n'était rien de tout cela, cependant elle se voyait mal lui dire "alors on va se faire broner la pillule" et de devoir répondre avec son teint cadavérique à un "oh je suis née à rome mais je préfère le pole sud niveau climat" ... aussi préférait-elle sciemment abréger le thème "vacances" qui pour un taux élevé dd'humains consistait à aller se mettre les orteils en palmier sur allez savoir quel paradis infernale de sable blanc et de soleil éclatant.

Anéa Hawk a écrit:
« En général, pour me détendre, je retrouve des amis, je vais voir un film ou bien je lis un bon livre. Et vous? »

Ah ... on retournait dans les banalités. Anée lui faisait l'effet d'un serpent d'eau : glissant et sinueux, ce qui la fit sourire au plus haut point les mésopotamiens n'ayant rien des pensées occidentales négatives contre le serpent, elle décida d'entrer dans son jeu, après tout pourquoi pas, et Anéa avait touché un point sensible de sa personne : les livres .... Ninlil en était complètement folle ... quelle magnifique invention ... elle les dévorait littéralement même si son comportement face à un livre était parfois inhumain ... les passions lui faisaient l'effet d'une bombe atomique humaine et il n'était pas rare de voir les livres voler en tout sens lorsque le récit devenait trop stressant pour elle ou lorsque l'auteur avait eu le malheur d'écrire une chose d'une façon plutôt que d'une autre ... elle aimait également le cinéma mais préférait sagement regarder cela chez elle .... pour éviter les débordement et faire cas de figures de ses pouvoirs titanesques fasse à une assistance sidérée ...

" A peu près pareil que vous à vrai dire ... j'adore littéralement la lecture, tout les genres ou presque .... surtout soutenue par une intrigue insupportables, c'est grisant de sentir quel 'on retient son souffle devant des simples lignes noires vous ne trouvez pas ?

Quels sont vos livres préférés très chère ?"
Revenir en haut Aller en bas
Anéa Hawk
Magicien - Intervenant du bureau - Modérateur.
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27


MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Mar 22 Juin - 20:41

Les livres. C'est vrai que j'adore beaucoup lire. Dès que j'ai un moment de libre, je lis. J'ai d'ailleurs très souvent un livre dans mon sac à main. Mais pas aujourd’hui, car je revenais de mission.

« Je lui pas mal de genre de livre.
Assez bizarrement, je dois dire paradoxalement par rapport à nous, j'aime beaucoup les romains de fantastique. Idem pour ceux de Science fiction. Je suis fasciné par l'idée qu'il pourrait y avoir une vie en dehors de cette planète.

Sinon, je lis des policiers. Je viens de finir « L'Aiguille Creuse », un romain d'Arsène Lupin.

Je dévore tout les livres que je trouve.

J'aime aussi les livres historiques. Dernièrement, j'ai acheté l'Iliade et l'Odyssée. »


*A vrai dire, j'aimais beaucoup me retrouver dans un état où j'étais scotché au livre, sans me rendre compte de l'heure *

Lorsque mon interlocutrice avait parlé de livre, j'avais vue dans ces yeux une lueur étrange. Et je suis en train de me dire que je devais avoir la même.

« Et vous, vous lisez quoi comme livre? Des livre sur les vôtre? Les miens?, ou bien sur eux »
Dis-je en désignant les gens autour de nous



Revenir en haut Aller en bas
Ninlil Ninurta
Vampires Bimariens
avatar

Féminin Messages : 200
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Sam 24 Juil - 8:26

[Je suis désolée, désolée et encore désolée pour le retard ... je t'avais envoyé un MP et tout et tout mais je tiens encore à m'excuser ici]


Le café fumant commandé en début d'installation de Ninlil dans le bar était maintenant probablement tiède-froid puisque plus aucune vapeur ne se dégageait de la tasse dorénavant, cependant la bimarienne n'y portait plus aucune intention et cela faisait longtemps qu'elle avait laissé sur le coin de la table de quoi payer ledit breuvage ainsi qu'un pourboire qu'on pourrait qualifier de tout à fait normal. La "jeune" "femme" pensait toujours à laisser quelque chose qui ne la ferait pas passer pour une gripsou ou encore pour une personne pleine d'argent, appréciant, comme beaucoup de petites choses inutiles qu'elle faisait pour les vivants, le sourire appréciateur de la personne qui l'avait servit ... elle était beaucoup trop folle des humains.

Anéa Hawk a écrit:
"Je lis pas mal de genre de livre."

Ninlil fit s'étirer les commissures de ses lèvres en un fin sourire encourageant, afin d'encourager Anéa à poursuivre dans cette direction : il était grisant d'entendre un humain parler ... quoique Ninlil pouvait bien accorder qu'elle trouvait ce fait "appétissant" lorsqu'elle avait soif ... ce qui n'était actuellement pas le cas et de toute façon, elle savait tout de même se contenir. Pour ce qu'elle en savait, les Bimariens ne devenaient pas des bêtes sanguinaires lorsqu'ils avaient faim - sauf après leur création - et avaient plutôt tendance à se "figer". Elle avait déjà connu un peu l'effet une fois après sa repue avec Anscharius : elle ne s'était pas nourrit pendant deux jours et avait sentit des effets de lourdeur ... après avoir mangé ça s'était améliorer ... après, peut-être était-ce le manque ? Elle secoua sa tête bouclée pour éloigner ses pensées là de son cerveau.

Anéa Hawk a écrit:
"Assez bizarrement, je dois dire paradoxalement par rapport à nous, j'aime beaucoup les romains de fantastique. Idem pour ceux de Science fiction. Je suis fascinée par l'idée qu'il pourrait y avoir une vie en dehors de cette planète."

¤ Cette histoire de petits bonhomme verts ? Les humains sont parfois si étranges ... ¤

Ninlil avait du mal avec ce genre de conceptions, cependant elle s'était dit que "pourquoi pas une vie extraterrestre" - après tout, fallait pas être trop négatif sur tout ... mais elle y croyait cependant pas - mais pas des "martiens" verts, ou des petits choses au gros crane et à la peau grise ... non, fallait pas pousser les bornes des limites ... ou ? Elle ne se souvenait plus de l'expression mais l'idée était là.

" C'est l'avantage de ce genre de livres, ça permet de voyager ... certains livres de sciences fictions ont bien parler de choses qui existent comme dans les livres de Jules Verne ... il serait bien étonné de voir ce qu'il en est maintenant ... de voir que l'on peut réellement descendre à des profondeurs insoupçonnées de l'océan, voler, etc.... "

Oui, l'imagination humaine était fascinante : ils arrivaient à sortir d'un petit s*cerveau mal nourrit des idées si fascinantes .... et parfois ils arrivaient même à faire que ces idées devenaient réelles, tangibles .... toutes les inventions qu'elle avait vu naître l'avait tant passionnée ... elle restait béate devant la moindre des inventions.

Anéa Hawk a écrit:
"Sinon, je lis des policiers. Je viens de finir « L'Aiguille Creuse », un romain d'Arsène Lupin. Je dévore tout les livres que je trouve. J'aime aussi les livres historiques. Dernièrement, j'ai acheté l'Iliade et l'Odyssée."

" J'avoue ne pas trop accrocher avec les "policiers" il y a beaucoup trop de meurtres et je trouve souvent que les intrigues sont mal menées on découvre trop vite le pot aux roses et on a souvent conscience de la fin avant même qu'elle n'est eu lieu"

¤ Bien que certains m'ont parfois surprise ... dans le mauvais sens hélas, la fin était plus bête que ce que j'avais pensé.

"L'Iliade et l'Odyssée sont surtout des mythologies romancées avec des bases de réel ... il est vrai que la ville de Troie a réellement existé mais nul trace des "grandes murailles" citées" ... archéologiquement elles n'ont jamais existé ... vous devriez lire l'Enéide lorsque vous aurez fini l'Iliade ... c'est la suite, là ou on apprend ce que deviennent réellement certains personnages."

L'Enéide n'était pas très connu en général, mais peut-être qu'Anéa en avait entendu parler ... Ninlil avait adoré les livres d'Homère et n'avait eu qu'un regret : ne pas l'avoir rencontré ... pourtant, elle aurait pu mais ... elle n'était pas dans cette partie du monde à l'époque ... tant pis, le passé était le passé ...

Anéa Hawk a écrit:
"Et vous, vous lisez quoi comme livre? Des livre sur les vôtre? Les miens?, ou bien sur eux"

" J'ai tendance à lire tout les romans qui sortent, qu'ils soient bons ou non, je les lis et me fais mon idée ... je place les mauvais dans une partie de ma bibliothèque et les bons dans une autre afin de dénicher tout de suite ceux que j'aimerais relire ..."

Ninlil avait sourit en entendant la jeune femme parler des "siens" et des "miens" ... cette humaine était tout de même bien trompe la mort avec elle. La bimarienne songea que si Anscharius ou Tiziano - quoique Tiziano plusqu'Anscharius - aurait été là, il se serait proposé de tendre une embuscade à Anéa pour la faire taire ... cette pensée la fit songer à un passé révolu ... elle pensait avec beaucoup trop d'amertume aux jours passés en ce moment ...

" Quand à mes livres préférés ... je ne saurais vous dire lesquels, il y en a tellement !"
Revenir en haut Aller en bas
Anéa Hawk
Magicien - Intervenant du bureau - Modérateur.
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27


MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   Lun 4 Oct - 1:55

[HS:désolé du très long retard]

Elle m'intrigue.
Je ne sais pas pourquoi. C'est ça qui me dérange. Et je ne pense pas que ce soit dut à l'un de leurs pouvoir.
Le fait d'être en sa présence me poussait à parler sans que je ne puisse vraiment me contrôler. Mais j'arrivais bien sur à ne pas parler de certaines choses.

"Il est vrai que vous avez du avoir la possibilité de lire un certain nombre de livre, dans tout votre longue vie.
D'ailleurs, si ce n'es pas trop déplacé, quel est votre age?
Je dois vous paraitre bien jeune et téméraire.
Mais voyez-vous, je suis de nature curieuse. Et je n'ai pas eut beaucoup l'occasion de parler tranquillement avec l'un des vôtres."


La façon dont elle m'observait. C'était assez bizarre. Mais en tout cas, ce n'était pas humain. Tantôt on lisait une grande sagesse dans ses yeux, mais à d'autres moments on y voyait quelque chose de plus inhabituel, comme une bête...

"Parfois, je me dit que j'aimerai pouvoir vivre de très nombreuses années, comme les vôtres, afin de pouvoir contempler l'histoire dans mes souvenirs, et non pas dans des livres. Mais un certain nombres d'inconvénients me ramène les pieds sur terre assez rapidement."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Le Wilson] Pour se promener un peu – [LIBRE] En cours.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Belle journée pour se promener, n'est-ce pas ? [Alyss Yuki]
» 365 escargots pour deuxième anniversaire du forum ! [Images]
» Recption pour le baptême de Savannah [Libre]
» La meilleur façon de se reposer pour un feignant, c'est de travailler [ En cours ]
» ♣Faudrais que je m'ennaille ;Pour pas leurs montrer mes failles. [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mondes parallèles rpg  :: Jeu : Réalité Alpha.5 :: La planète Terre - Dimension du réel :: La surface de la Terre :: L'Eurasie :: La France :: Paris :: Rue, commerce et lieu de rencontre-
Sauter vers: