Forum rpg basé sur un univers fantastique et contemporain original.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pnj

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé   Jeu 3 Juin - 0:28

Nom du pnj principal : Félicia Jones
Lien vers la fiche du pnj : ici

- La situation du topique dans le temps : Le sujet se situe mi-mars, une semaine environ après la découverte des corps. Il est presque 16 heures.
- La Météo : 5°C, le ciel est très couvert, et il y a beaucoup de vent.
- Langue principale du rp : Le français.

Spoiler:
 


Félicia ne s’était pas encore tout à fait remise des évènements de la semaine dernière où elle avait assisté à la fin tragique d’un collègue et très bon ami à elle. Elle avait d’ailleurs l’impression que cela se voyait dans chacun de geste, dans son allure, dans sa démarche, de même qu’elle avait l’impression que tout le monde savait en la voyant.

Tout le monde ne savait pas bien sûr, mais il était en revanche évident pour qui la regardait qu’elle était fébrile et inquiète ou angoissée.

Sa main tremblotait en effet un peu par moment et il lui arrivait de jeter des petits regards méfiants et apeurés autour ou derrière elle.

Elle était contente d’avoir pu passer un peu de temps à la campagne chez ses parents. Elle était même consciente que cela lui avait fait le plus grand bien, en partie parce que cela l’avait tenu à l’écart des questions des journalistes qui pour la plus part d’après ce qu’elle avait pu entendre ne croyait absolument pas à ce qu’elle avait raconté.

Elle aurait aimé rester là-bas plus longtemps cependant. Un ou deux mois peut-être, voir ad vitam æternam, mais elle avait du rentrer. Elle était chargée de td en histoire et avait des cours à donner en conséquence, qu’elle le veuille ou non.

Félicia se dirigeait donc vers la Sorbonne à présent, où elle avait la chance de pouvoir donner cours et avait tâché tout le long du chemin de se concentrer sur le positif et sur le répit inespéré d’une semaine qu’on lui avait accordée.

Une foi dans les locaux de la Sorbonne enfin, elle se dirigea vers la machine à café comme elle le faisait d’habitude et s’en servit un pas trop corsé. Elle jeta ensuite l’un de ces coups d’œil autour d’elle en pensant ne rien voir d’inhabituel quand… Félicia du s’obliger à rester calme et à ne pas bouger.

Un peu sur sa droite dans un coin, elle avait en effet cru apercevoir une jeune femme qui l’attendait. * Impossible * Ou du moins qui regardait dans sa direction, d’une façon qu’elle n’aima pas.

*Tu te calme, c’est rien. Juste toi qui te fais un film. Calme*.

Elle se mit ensuite à touiller son café en soufflant légèrement dessus. L’idée que la jeune femme pouvait n’être qu’une élève lui vint alors à l’esprit, mais elle ne pu se résoudre à regarder à nouveau dans sa direction.


[Hj : tu peux être la fille que Félicia ne veut pas regarder ou bien faire ton arrivée après]
Revenir en haut Aller en bas
Anéa Hawk
Magicien - Intervenant du bureau - Modérateur.
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27


MessageSujet: Re: [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé   Dim 3 Oct - 0:51

Spoiler:
 

Cela faisait maintenant 30 min que je me trouvais à la Sorbonne. Je m’étais mise à une fenêtre avec vue sur l’entrée, afin de voir ma témointe arriver.

Elle finit par passer dans mon champ de vision, peu de temps avant que j’en eusse vraiment marre d’attendre.

J’avais eut le temps de réfléchir à la façon de l’aborder.

Je viens en me présentant, Anéa, journaliste au « dossiers du paranormal ». Et je lui fais subir une sorte d’interrogatoire sous couvert d’une interview, sans la brusquer. Mon problème serait qu’elle refuse de répondre à mes questions. Mais j’aviserai à ce moment là.

Une fois passé devant la fenêtre, elle entra dans le bâtiment. Alors que je m’apprêtais à aller la trouver, je la vie entrer dans le couloir où je me trouvais et se diriger vers la machine à café, dont je m’étais servit peu de temps avant (qui sert un café exécrable, au passage).

Elle m’a vue alors que je la regardais. Zut. Elle est nerveuse. Il va falloir que je fasse attention.

Je décidai de m’avancer.

« Bonjour. Je me présente. Je suis Anéa Hawk, journaliste. Vous êtes bien Félicia Jones ?
J’aurai quelques questions à vous poser, si cela ne vous dérange pas. »

Revenir en haut Aller en bas
Pnj

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé   Jeu 21 Oct - 9:52

[Hj : Encore une fois, je te présente mes excuses pour ce retard ^^ Je devrais pouvoir poster toutes les semaines en fin de semaine ou en soirée, plus facilement à partir de maintenant -ou du moins je l'espère ^^]

Félicia avait vu juste : la jeune femme sur sa droite l’avait bien regardé et était venu pour elle. Elle fini même par s’avancer et par se présenter, malgré les tentatives de Félicia qui essaya de faire comme si elle ne l’avait pas vu jusqu’à ce que cela lui soit impossible.

Elle écouta tout de même la jeune femme au nom exotique lui dire ce qu’elle avait à lui dire, puis elle.

Elle était tendue et cilla peut-être légèrement en entendant le nom de la profession de la jeune femme. A la question d’Anéa sur son identité, elle eut néanmoins un mouvement de la tête (entre le tremblotement et le hochement de tête) qui trahit le fait qu’elle était bien celle que cherchait la jeune femme.

- Je… je ne réponds pas aux questions, dit-elle alors en réprimant un frisson.

Oui, elle n’avait aucune envie d’y répondre. Elle en avait déjà bien assez dit. Tout le monde la voyait au mieux comme quelqu’un qui avait subit un choc énorme et qui ne savait plus trop ce qu’elle avait dit quand elle avait parlé aux policiers devant les caméras et au pire comme une fille un peu bagot, qui nageait en plein délire ou qui avait dit n’importe quoi pour faire son intéressante. Elle avait même du avoir un entretien avec un psy de la police. Comme si la mort de son collègue n’était pas suffisamment difficile à gérer.

En répondant à une journaliste, elle se mettait donc en danger ou risquait du moins d’aggraver son cas.
Revenir en haut Aller en bas
Anéa Hawk
Magicien - Intervenant du bureau - Modérateur.
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27


MessageSujet: Re: [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé   Dim 31 Oct - 9:56

Zut. Elle ne veut pas se faire interviewer. En même temps, c’étais prévisible. Il fallait donc y aller avec VRAIMENT de diplomatie.

« Je sais que vous avez été pas mal sollicitée après ce qu’il s’était passé dans le métro. Et avant de refuser de répondre à mes questions, permettez-moi de me présenter.

Je travail au journal « Dossier du paranormal ». Je suis chargé de recueillir tous ce qui ce passe d’inhabituel, de bizarre.

Mais ne vous inquiétez pas. Je ne vais pas vous faire passer pour une folle. Si vous voulez, je peux ne pas vous citer comme ma « source ». Mais je veux connaitre la vérité sur ce qui c’est passé, et non la version de la police ou des médias. »


Je voyais bien de qu’elle n’était pas à l’aise. Elle regardait sans arrêt autours d’elle, dans la peur d’être épiée, et qu’on se moque d’elle.

« Si vous voulez, nous pouvons allez ailleurs, dans un endroit plus tranquille. »
Revenir en haut Aller en bas
Pnj

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé   Mar 2 Nov - 10:28

Félicia n’était pas immédiatement parti après lui avoir dit qu’elle ne répondit pas aux questions, chose, réalisa t-elle ensuite, qu’elle aurait peut-être du faire.

La jeune journaliste continua en effet à parler et Félicia n’eut d’autre choix que d’écouter. Cela lui couta moins qu’elle n’aurait cru cependant : cette Anéa elle ne savait plus quoi semblait, calme et sûre d’elle, même si elle semblait aussi faire preuve de prudence.

Tout ça contribua en partie à apaiser un peu la jeune professeur qui fut également contente qu’Anéa n’ait pas l’air plus empressée.

Elle tiqua en revanche et renifla ostensiblement en regardant un instant sur le côté à la mention des dossiers du paranormal. C’était quoi ce truc ? Et surtout qu’est-ce que ça signifiait ? Allait-elle à présent aussi attiré tous les barjots du coin et les asociaux qui passait 95% de leur temps enfermé dans leur chambre à parcourir fébrilement le net à la recherche de l’ultime preuve de la présence d’E.T sur Terre ?

Elle regarda ensuite à nouveau Anéa tandis que celle-ci continuait de tenir des propos plutôt rassurants. Anéa n’avait pas l’air d’une barjot, ni d’une excentrique ou d’une déséquilibrée sans vie sociale ou à la recherche de sensation forte.

Elle avait même plutôt l’air normal. C’était quoi déjà le journal pour lequel elle travaillait ?

Anéa lui posa alors une question. Un endroit plus tranquille, bien sûr, Félicia devait pouvoir trouver ça.

- Y mon bureau, enfin c’est celui du prof d’amphi, mais il est jamais là à cette heure.

*Trop tard…* Fit alors une petite voix sournoise dans sa tête.

En disant cela, ne venait-elle pas d’accepter implicitement de répondre à ses questions ? Il y avait de forte chance pour que la réponse à cette question soit oui. Félicia se résigna alors et se tourna en direction du dit bureau.

- C’est par là, indiqua t-elle alors en se retournant légèrement pour faire signe à Anéa de la suivre.

Le dit bureau n’était pas loin : quelques pas dans la galerie, un petit tour dans les escaliers et deux étages plus loin elle poussait l’une des trois portes que l’on rencontrait en arrivant à l’étage et entrait dans un bureau : pas très grand, il était peu éclairé et sentait le bois et la poussière. Il n’avait pas l’air en désordre, mais il y avait ici et là des tas de papiers ordonnés ou non dans des pochettes.

Félicia se calla alors debout contre le bureau et laissa Anéa s’installer où elle voulait –il y avait une vielle chaise dans un coin en diagonale par rapport à Félicia et un petit meuble en face d’elle qui contre lequel on pouvait aisément se caller aussi. Bref, il y avait peu de choix, mais ça ça n’était pas le problème de Félicia.

- Faudra pas que ça dure trop longtemps, dit-elle ensuite, parce que j’ai un court ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Anéa Hawk
Magicien - Intervenant du bureau - Modérateur.
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27


MessageSujet: Re: [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé   Dim 7 Nov - 8:52

Intérieurement, je souriais.

J’avais sentis qu’elle avait regretté ses paroles, qui m’incitaient à venir avec elle dans son bureau. Mais curieusement, elle n’avait pas cherché aussitôt une excuse pur me repousser.

Avait-elle tant que ça envie de parler a quelqu’un ? Elle se disait surement, que pour une fois elle serait crue.

Je la suivis donc jusqu'à son bureau. Enfin on devrait plutôt dire la petite pièce qui lui faisait office de bureau.
Je me dirigeai vers la seul autre chaise de libre.

« Vous permettez que je m'asseoir sur cette chaise ? »
et je me suis assise sans attendre de réponse.

« Voila. Je souhaiterais entendre ce qu’il vous est arrivée dans le métro. Je voudrais connaitre à la fois les faits, mais aussi vos impressions, ce que vous avez pensé.

Puis je souhaiterais connaitre vos hypothèses sur la cause de cet incident, si vous le souhaitez »


La voyant chercher ses mots, j’en profitai pour sortir un calepin, pour sortir mes notes, et discrètement, dans mon sac, j’activai un magnétophone caché.

« Si vous voulez, après, je pourrais vous montrer mes notes, et vous me direz ce que vous ne voulez pas que je site dans mon article.

Vous commencez quand vous voulez… »

Revenir en haut Aller en bas
Pnj

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé   Sam 13 Nov - 5:55

Félicia eut un petit signe de la tête lorsqu’Anéa lui demanda de s’asseoir sur la chaise en guise d’assentiment, même s’il lui importait peu qu’elle s’assoit ou non.

La jeune femme lui répéta alors sa demande d’entendre sa version des faits, mais de façon plus détaillée. Elle mentionna même d’éventuelles hypothèses qu’elle pourrait avoir, des hypothèses ! Croyait-elle vraiment qu’elle avait la tête à ça ?

Elle respira un grand coup, puis tenta de se calmer, tandis qu’elle se revit à la télévision (un ami idiot en ayant trouvé un enregistrement sur le net) ou on l’entendait distinctement dire que « deux horribles bêtes noires » s’étaient jeté sur lui.

Malgré le fait qu’une partie d’elle sache encore très bien que ces bêtes n’avaient rien de chien, elle avait néanmoins passé une bonne partie de sa « retraite » au calme à se persuader que ce n’était que des chiens.

Anéa parla alors à nouveau pour dire quelque chose que Félicia n’entendit que d’une oreille, bien qu’elle eut un autre signe de tête vaguement approbateur.

Elle garda alors un instant le silence en prise avec un doute certain : elle pouvait résumer les choses en quelques mots, mais alors la journaliste poserait alors des questions et l’entretien n’en durerait que plus longtemps ou alors elle en disait le plus possible dès le début et puis basta. Elle n’était pas certaine de pouvoir en dire beaucoup cependant de même qu’elle ne savait pas trop par ou commencer.

- Michael devait seulement me ramener chez moi avant de rentrer chez lui, commença t-elle alors, en bougeant nerveusement ses doigts. Les lacets de l’une de ses chaussures se sont défaits alors il s’est arrêté et m’a dit de continuer.

Félicia marqua une pause en se mordant les lèvres : c’était très bien d’avoir commencé par le début, sauf que maintenant, elle ne voulait plus passer à la suite. La tentation était même grande de rajouter une tonne de détails avant d’en venir à ce qui intéressait surement la journaliste, mais dans le même temps cela ne ferait que retarder l’inévitable alors qu’elle souhaitait en finir rapidement.

- Je me suis quand même arrêté à l’escalator et j’ai attendu un peu, mais pas trop longtemps non plus, parce que… Félicia eut un haussement d’épaule. La vérité c’était qu’elle était du genre à flipper très rapidement et qu’attendre seule dans une station de métro quasi déserte qui n’allait pas tarder à fermer encourageait cette tendance.

- Je me souviens plus trop si j’ai entendu du bruit avant, reprit-elle en repensant à une question qu’un policier lui avait posée, mais j’en ai entendu en me revenant sur mes pas alors j’ai appelé Michael et j’ai pressé le pas.

Félicia marqua alors une autre pause et fixait le sol au lieu de regarder Anéa tandis qu’elle revoyait très clairement ce qui s’était passé.

- Il était toujours sur le quai alors, mais…

Félicia interrompit son récit pour se mordre l’ongle du petit doigt.

- Le reste tout le monde l’a déjà entendu… dit-elle alors en jetant un coup d’œil à Anéa avec un air faussement détaché. Y’avait comme deux grosses et horribles bêtes noires… et on aurait dit qu’elles essayaient de le manger continua t-elle avec une mine franchement dégoutée sur la fin.

- Voilà, après j’ai hurlé et je suis partie en courant. Quand je suis arrivée au niveau du guichet, un employé de la ratp en était déjà sorti pour voir ce qui se passait et on a appelé la police et les urgences.

Félicia laissa alors retomber sa main contre sa cuisse : la suite tout le monde la connaissait, les urgences était arrivée trop tard pour son amie, mais les journalistes étaient arrivés assez tôt et avaient été assez rusés ou féroce pour la filmer un court instant pendant qu’elle racontait ce qu’elle avait vu et fait au policier.



Revenir en haut Aller en bas
Anéa Hawk
Magicien - Intervenant du bureau - Modérateur.
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27


MessageSujet: Re: [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé   Mar 23 Nov - 5:57

Bon…
J’avais bien vue que cela a été dur pour elle me raconter cela.
Et elle avait souffert.

A mon avis, elle était assez proche de son collègue.

Son témoignage corrobore avec ce que je savais. Tant mieux. Maintenant, passons aux choses sérieuses.

J’attendis bien qu’elle eut finie, puis j’enchainai sur quelques questions.

« Très bien. Je vous remercie d’avoir bien voulu témoigner pour moi, bien que cela soit difficile pour vous.

Si cela ne vous dérange pas, j’aimerai vous poser quelques questions, mais rassurez vous, se sera rapide. »


Et avant qu’elle réagisse réellement, j’enchainai.

« Tout d’abord, j’aimerai que vous m’en disiez plus sur ses bêtes noires. Êtes-vous sur qu’il ne s’agissait pas de gros chien ?
Avez-vous vu d’où ils auraient pu venir ?
Et vous n’avez vue personne d’étrange dans la station ? »


En tout cas, quelque chose clochait avec cette histoire, mais je ne savais pas pourquoi.
Ces bêtes, il me semblait difficile de penser qu’il s’agissait de Loup-garou. En effet, avec eux, il n’y aurait pas eut de témoin. Ils sont efficaces.

Mais dans ce cas, c’étais quoi ????
Revenir en haut Aller en bas
Pnj

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé   Sam 27 Nov - 4:26

Anéa a écrit:
Si cela ne vous dérange pas, j’aimerai vous poser quelques questions, mais rassurez vous, se sera rapide.
Félicia ne dit rien, elle avait voulu éviter les questions en en racontant le plus possible, c’était vrai, mais dans le même temps, ces dernières étaient un peu inévitables, elle le savait, même inconsciemment quand elle avait souhaité qu’il n’y en ait pas.

Anéa a écrit:
Tout d’abord, j’aimerai que vous m’en disiez plus sur ses bêtes noires. Êtes-vous sur qu’il ne s’agissait pas de gros chien ?
Cette première question ne lui plu pas bien évidement. Tout au fond d’elle, elle en était sûre, mais elle essayait également de se persuader du contraire.

- J’en sais rien, j’ai pas bien vu, éluda t-elle d'abord.

C’était un gros mensonge : elle avait très bien vu et les revoyait encore parfaitement : ce n’était pas des chiens, elle aurait pu le jurer… si cela ne l’aurait pas fait passer pour une folle.

- Ils étaient peut-être un peu trop grands, leur bras aussi…

Félicia marqua une pause et regarda ostensiblement vers le plafond de la pièce dans la direction opposée à celle où Anéa était assise.

- On aurait presque dit des bras justement.

Anéa a écrit:
Avez-vous vu d’où ils auraient pu venir ?
Félicia fut presque contente d’entendre une autre question : au moins, elle allait pouvoir passer à autre chose.

En l’entendant en revanche, elle secoua aussi vivement la tête en signe de négation.

- Ils étaient déjà là quand je suis revenue, expliqua t-elle.

- Par contre… On les a pas vu partir non plus. Je veux dire, après, quand on a appelé la police. Ils étaient plus là quand les flics sont arrivés, mais on ne les a pas vus passer.

Alors que la station était faite d’une façon telle, qu’ils auraient du les voir, sauf s’ils étaient parties par la rame du métro elle-même. Félicia se souvenait même avoir entendu un flic faire cette déduction avant de demander s’ils devaient s’engager sur les rames voir s’ils trouvaient quelques choses –suite à quoi un autre flic avait répondu non.

Elle garda ça pour elle néanmoins, si elle s’était bien renseignée, Anéa pourrait faire la déduction toute seule.

Anéa a écrit:
Et vous n’avez vue personne d’étrange dans la station ?
Là aussi la question était facile et Félicia y répondit donc plus volontiers.

- Y’avait personne. On a été les seuls à descendre du train et ensuite j’ai croisé que les agents de la ratp de la station. Y’avait personne d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Anéa Hawk
Magicien - Intervenant du bureau - Modérateur.
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27


MessageSujet: Re: [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé   Dim 5 Déc - 1:43




C’était vraiment une histoire étrange. J’avais beau avoir entendu et vu des choses étranges, celle la dépassait tout.
Sa description des agresseurs me font vraiment penser à des loups garou sous forme animal. Et en même temps, quelque chose clochait. Ils paraissaient bien plus bestial, animal que les Loups Garous connus.

Une nouvelle race ? Une mutation inattendue ou provoqué ? Un acte de folie ?

C’est ce qu’il va falloir découvrir.

A mon avis, les animaux (je préfère les appeler comme cela, faute de mieux) venaient de la rame de métro. Il va donc falloir que j’aille trouver l’ « amie » du commissaire.

Maintenant, il me restait à prendre congé en évitant des questions de sa part sur ma « profession ».

Je commençai donc à ranger mes affaires.
« Très bien. Je vous remercie pour ce témoignage, car je sais que cela n’a pas dut être facile.

Je ne vais pas vous retenir plus longtemps.

Et, si mon rédacteur le veut bien, vous verrez mon article publié d’ici quelques jours. Et ne vous inquiétez pas. Je ferrai en sorte que on ne vous prenne pas pour une folle, ce que vous n’êtes pas, croyez-moi… »


Je finis de ranger mon calepin, me leva et lui tendis la main.
Revenir en haut Aller en bas
Pnj

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé   Lun 13 Déc - 9:42

La journaliste reprit la parole quand elle eut finit de répondre à ses questions, mais ce ne fut pas pour en poser d’autres, ni pour insister sur certains points de son récit ou tout autre chose qui aurait pu à nouveau crisper Félicia.

La jeune femme sembla même amorcer son départ et Félicia se contenta de hocher la tête positivement en signe de compréhension dans un premier temps.

La dernière remarque l’étonna un peu. A l’entendre en effet, elle aurait vraiment pu croire qu’Anéa la croyait et qu’elle croyait même les parties de son récit qui paraissaient bizarres à Félicia elle-même.

Un court instant, elle eut même l’impression qu’Anéa la croyait parce qu’elle ne trouvait pas ses propos aussi étranges que cela, comme si ce qui c’était passé ce soir là et ce qu’elle avait alors vu avait du sens à ces yeux, comme si elle savait que ce genre de chose pouvait arriver.

Le fait de s’entendre dire qu’elle n’était pas folle la soulagea, mais cette impression la terrifia aussi inconsciemment : elle avait toujours vécu dans un monde où d’horribles bêtes de ce style n’existaient pas et se baladaient encore moins dans les métros pour agresser les citoyens lambda comme elle ou son ancien collègue, elle avait toujours vécu dans un tel monde et une partie d’elle souhaitait ardemment continuer à y vivre.

La perspective qu’une autre personne pense vivre dans un autre type de monde était donc gênant, car cela donnait plus de poids à ce qui s’était passé ce soir là, cela aurait presque pu remettre en cause la vision qu’elle avait du monde. Or comme pour beaucoup de gens cette perspective était désagréable. Elle était aussi effrayante et ce fut donc tout naturellement qu’elle sera la main que lui tendait Anéa avec un léger sourire crispé, tout en essayant de passer outre l’impression que lui avait fait la dernière phrase de la jeune journaliste.

- Je… Ça tombe bien, parce que mon cours va bientôt commencer, dit-elle ensuite, même si en partant maintenant du petit bureau, elle aurait encore 10 minutes pour se préparer arriver dans la salle de classe.

Ces 10 minutes ne seraient pas de trop néanmoins, alors autant partir maintenant.

Sur ce, elle fit un signe en direction de la porte pour qu’Anéa la précède et quitta celle-ci sur un dernier au revoir avec un autre petit sourire (un peu gêné cette fois), puis elle jeta un bref coup d’œil aux alentours comme pour vérifier que personne n’avait fait attention à la présence d’Anéa et au fait qu’elle venait de lui parler, puis elle prit la direction de la salle de cours et tenta de se concentrer pour chasser cette histoire et cet entretien de son esprit et se focaliser d’avantage sur le cours qu’elle aurait bientôt à assurer.

[Hj : Fini pour moi ^^ Je t’envoie un mp pour la suite]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Les couloirs de la Sorbonne] Un témoin qui refait surface [Pv Anéa] – Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chassé-croisé et potins de couloirs.
» Gang of three in the couloirs [pv Nealou and Ruthlou]
» Une rousse armurée flane dans les couloirs du Louvre
» Quand on flâne dans des couloirs désert ou presque
» [Libre] Voilà pourquoi il ne faut pas courir dans les couloirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mondes parallèles rpg  :: Jeu : Réalité Alpha.5 :: La planète Terre - Dimension du réel :: La surface de la Terre :: L'Eurasie :: La France :: Paris-
Sauter vers: